Classifications canine tout public

Photo by Anoir Chafik on Unsplash

De nos jours, la Fédération Cynologique International chiffre 344 races reconnues par les standards. Il existe en réalité, pas moins de 500 races de chien dans le monde.

Pure race, hybride, bâtard, corniaud, autant de caractéristiques physique et de personnalité différente à aimer et protéger, comment se retrouver dans l’identification de nos compagnons ?
Parmi les nombreuses méthodes de référencement, on distingue trois éléments de classification que l’on retrouve fréquemment basé sur la morphologie :

Le poids

Souvent utilisé par le grand public et les compagnies de transport, le poids de votre animal détermine une catégorie :

  • Petite race : < 10 kg
  • Race moyenne : 11- 25 kg
  • Grande race: 26 – 44 kg
  • Race géante: > 45 kg

 » Miracle Milly est le chihuahua le plus petit du monde, âgé de 2 ans il pèse 450gr, à l’inverse George et Freddy, deux dogues allemands pèsent plus de 110 kg et détiennent tous deux le record du chien le plus grand. « 


Les proportions

On distingue de la silhouette d’un chien sa proportion générale. Elle nous permet de le répartir dans certaines classes :

  • Longiligne : svelte et élancé. Les éléments de longueur sont supérieurs aux éléments de largeur. ( Ex: Lévrier)
  • Bréviligne : trapue. Les éléments de largeur sont supérieurs aux éléments en longueur. (Ex: Bulldog)
  • Médioligne : proportionnel. Les éléments de largeur et de longueur sont d’une proportion moyenne. (Ex: Épagneul Breton)
  • Les hypermétriques : De très grande taille , disposant d’une musculature marqué (Ex: Grand Danois)
  • Les ellipsométriques : De très petite taille, ne dépassant pas les 20cm (Ex: Chihuahua)

D’un point de vue scientifique..

En 1896, Pierre Mégnin, vétérinaire et précurseur de la cynologie en France, met en place une classification scientifique plus précise. Il décrit quatre classes de chien :

  • Le Lupoïde, la tête triangulaire et des oreilles droites (berger allemande, husky,..)
  • Le Braccoïde, un museau large et des oreilles tombantes, le stop marqué.
  • Le Graïoïde, la tête large et fine, ses oreilles sont orientés vers l’arrière et le stop est peu marqué. (lévrier)
  • Le Molossoïde, généralement de grande taille. Il possède un museau court sur une tête massive et à de petites oreilles tombante. (dogue, chien des pyrenees)

Classification du FCI

La classification du FCI pour les chiens de race :
Groupe 1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses)
Groupe 2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses
Groupe 3 : Terriers
Groupe 4 : Teckels
Groupe 5 : Chiens de type Spitz et de type primitif
Groupe 6 : Chiens courants – chiens de recherche au sang et races apparentées
Groupe 7 : Chiens d’arrêt (Un chien d’arrêt est un chien de chasse dont le travail consiste à trouver le gibier, principalement des oiseaux, et à arrêter le gibier.)
Groupe 8 : Chiens rapporteurs de gibier – Chiens leveurs de gibier – Chiens d’eau
Groupe 9 : Chiens d’agrément et de compagnie (Un chien de compagnie ou chien d’agrément est un chien qui n’a pas d’utilité particulière, au sens où il ne sert pas à l’homme (chien de garde, de chasse, guide d’aveugle, etc.) ne servant qu’à « tenir compagnie ».)
Groupe 10 : Lévriers

Avec le coeur..

La classification du cœur contre la discrimination des chiens sans pedigrees :

Au Mexique, l’association Territorio de Zaguates du costa rica se bat pour valoriser auprés du grand public les chiens croisé de tout horizon en imaginant de nouveaux noms de race pour ses chiens hors normes. Un mélange de races et de traits caractéristiques. De quoi nous rappeler que chacun est unique et mérite d’être aimé.

A voir l’article sur le Territorio de Zaguates.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :