L’aboiement

Photo by José Alejandro Cuffia on Unsplash

Un chien qui aboie, c’est avant tout un chien qui s’exprime. Cela peut pouvoir dire plusieurs choses et comprendre les aboiements de nos chiens est tout aussi important que de savoir les stopper.

Rappelons le, depuis la domestication du chien, l’aboiement a joué un rôle important chez l’Homme, en nous alarmant d’un danger, il a fait de nos chiens les gardiens de nos foyers, de nos troupeau et de nos terres. De nos jours, les choses ont bien changé et l’aboiement de nos chiens peut poser problème. Difficile d’expliquer le concept de nuisance sonore à nos chiens, c’est à nous de faire le médiateur.

Pour quel raisons nos chiens aboient ?

Qu’importe l’endroit, si votre chien a quelque chose à dire il l’aboiera ! Tout simplement car c’est naturel chez lui. L’aboiement est un exutoire et un moyen de communication naturel pour nos chiens. Cependant les raisons pour lesquelles il aboie varieront selon le lieu mais aussi le contexte. S’il est plutôt rare d’entendre une longue complainte en extérieur dans des lieux publics lors des promenades, ce n’est pas le cas dans nos maisons.

En promenade :

  • Invitation au jeu
  • Excitation
  • Echange avec d’autres chiens
  • Manifestation de son enthousiasme

Les différents aboiements à la maison :

  • Nous accueillir
  • Avoir notre attention
    – pour manger ou boire
    – pour sortir
    – pour jouer
  • Nous alerter
  • Intimider un étranger
  • Frustration
  • Manifester sa présence

Les aboiements à la maison qui demande notre vigilance :

  • Excitation
    Le chien est submergé par ses émotions, le moindre événement provoque des aboiements excessifs.
  • La peur
    Un élément perturbateur effraie le chien. Il reste sur ses garde et aboie à répétition pour instaurer une distance avec ce qui l’angoisse « n’approche pas »
  • L’ennuie
    Isolé, le chien appelle ou aboie pour s’occuper, le manque d’exercice et de stimulation peut en être la cause.
  • Anxiété
    De jour ou de nuit, le chien aboie lorsqu’il se sent seul ou lorsque son maître est absent de son champ de vision.
  • Hyper vigilance
    Le chien aboie au moindre bruit lorsqu’il est seul.
  • Garde territoriale excessive
    Le chien surveille la maison et aboie au moindre mouvement extérieur.

Comment canaliser un chien qui aboie

Prévenir les aboiements, c’est désensibiliser le chien au stimuli qui le fait aboyer. Nos chiens travaillent par association positive. Bien utilisé, l’association positive mène vers le comportement que nous souhaitons renforcé tandis qu‘une association négative augmentera l’anxiété et les comportements non désiré. Notre rôle est donc d’arriver à créer une association positive. C’est pourquoi définir la raison pour lequel notre chien aboie est déterminant pour la suite.

Voici quelques actuces qui vont nous permettre de stopper les aboiements. Cependant, si l’aboiement est devenu habituel dans votre quotidien, et qu’il représente un réel problème, je vous conseil très fortement de prendre contact avec un comportementaliste qui sera analyser au mieux la situation et vous proposera un protocole éducatif précis en rapport de vos besoins. En plus de résoudre le problème, il vous permettra de mieux comprendre votre chien, et resserrer les liens de votre complicité.

En attendant:

  • Chien qui aboie vers l’extérieur :
    Détourner son attention avec une voix calme, appelé le chien, s’il cesse d’aboyer pour vous regarder lancer lui une récompense.
  • Chien qui aboie par frustration :
    Le chien requiert votre attention. Eviter dans un premier temps le contact visuel, tout en l’ignorant. Lorsque vous avez cinq secondes de silence récompensez le.
  • Chien qui aboie à la sonnette:
    Il peut s’agir d’une anxiété développé autour du bruit a la sonnette. Pour travailler une désensibilisation, appuyer sur la sonnette et lancer des croquettes. Répéter l’exercice plusieurs fois sur quelques jours. (Utilisez 1/3 de sa ration pour l’exercice)
  • Chien qui aboie lorsqu’il est seul :
    Laisser une source sonore (Radio, Tv..) Elle peut aider un chien anxieux à réduire son stress.
  • Chien exciter :
    Il faut briser l’association de l’objet qui apporte l’excitation.
    Ex: La laisse annonce la promenade qui créé l’excitation. Prendre la laisse devant le chien et la poser ailleurs dans la maison va désensibiliser le chien à cette association.

Apprendre à son chien à aboyer pour lui apprendre à s’arrêter.

Associé un mot à l’aboiement et le récompensé puis mettre en place l’arrêt avec un mot associé différent du « non » comme « Chut » toujours en récompensant pour conforter l’association du mot à un comportement et une récompense.

Mention chiot:
Eviter de renforcer inconsciemment un comportement non désiré.

Les chiens sont très réceptif à nos émotions, lorsque nous sommes stressés ou énervés, l’énergie que nous véhiculons est pour le chien un message fort. Associé à un ordre crié, il augmentera l’excitation ou pire, le stress du chien et même si sur l’instant cela semble l’avoir arrêté, les aboiements reprendront et s’amplifieront avec le temps. Il est conseillé d‘intervenir sur soi avant d’intervenir sur le chien. Trois grande inspiration et nous sommes prêt !

Rappelons nous que la cohérence et l’assiduité sont les clefs d’un message clair pour notre chien.

2 commentaires sur “L’aboiement

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :