Comme chien et chat

Photo by Krista Mangulsone on Unsplash

« Être ami comme chien et chat » L’augmentation du nombre de foyer ou cohabitent chien et chat tend à prouver que cette expression n’est pas toujours exact. Populariser au 16e siècle, cette expression témoigne des premiers rapports peu amicaux entre nos deux compagnons. Et pourtant aujourd’hui chien et chat partage le même foyer, sur le même couffin. Que c’est il passé, pour que la magie opère ?

Nos liens avec le chat remontent à il y a 10.000 ans, bien après le chien. Attiré par les rongeurs dans les villages, le chat a trouvé travail et foyer dans nos granges. Habile chasseur de rongeur, il devient un allié de taille. L’Homme l’a peu à peu sédentarisé, il s’accoutume à cet animal devenu précieux pour le développement de l’agriculture. On peut aisément imaginé qu’à l’époque, la cohabitation est inexistante, d’ailleurs le chat n’est pas encore considéré comme animal de compagnie, ni nourri et encore moins caressé, il est reconnu en tant que chasseur.

C’est à partir du 19e siècle qu’en Occident le chat et le chien, deviennent des animaux spécifiquement d’agrément (Le chat n’a plus besoin de chasser les nuisibles pour pouvoir rester dans un foyer et le chien l’accompagne sans avoir à jouer un rôle de gardien.) Ils sont nourris, choyés et on commence à observer les premiers essaies de cohabitation.

Un langage différent

Comme nous le savons, le chien et le chat sont deux espèces bien distinctes, l’un vient de la famille des canidés, l’autre des félins. Ce qui implique que malgré une anatomie très grossièrement comparable, chacun d’eux à développer des comportements, des compétences et un langage corporel très différent.

Pour communiquer, chats et chiens utilisent chacun, des codes spécifiques à leurs espèces qui souvent s’opposent. Pour exemple, un fouettement de queue témoigne chez le chat d’un agacement, alors qu’il signifie l’excitation chez le chien. Difficile de se comprendre dans ce cas. Mais pas impossible !

Un animal social

La socialisation d’un animal, c’est l’apprentissage à vivre en « société »,c’est à dire son intégration social. Elle permet à l’animal d’appréhender son environnement et les nouvelles rencontres sereinement sans aucune crainte, et éviter les conflits. Un animal social aura plus de facilité à cohabiter avec une autre espèce. On conseille chez le chiot de commencer ce travail à partir des premiers mois, chez le chaton à partir de trois semaines. S’il est conseillé de commencer à travailler la socialisation dès les premiers mois, il n’est pas impossible pour nos vieux chats et chiens de l’apprendre petit à petit, l’important est de ne pas brusquer les choses.

Gardons à l’esprit que pour certains animaux, il sera extrêmement difficile de gérer une cohabitation qui va à l’encontre de leurs instincts de survie ou de prédation. Evaluer les prédispositions de nos animaux à une cohabitation inter-espèce et tout aussi important. Dans certains cas, il vaut mieux éviter d’introduire une seconde espèce, dans le but d’empêcher des troubles du comportement du au stress ou encore à la frustration.

Une cohabitation réfléchit

Avant toute cohabitation, il est important de mettre en place une stratégie sur le terrain !

Délimiter des espaces dans la maison, c’est préparer des zones en hauteur pour le chat et privilégié les surface au sol pour le chien. Identifier les endroits préférés de nos animaux, pour pouvoir adapter des endroits calmes en toute sécurité pour chaque espèce.

Pareillement, pour la nourriture. Les besoins nutritifs de nos chats sont différenst de ceux de nos chiens, il faut donc faire attention à ce que notre canidé ne dévore pas la gamelle du chat. La placé dans un endroit en hauteur accessible seulement pour le chat est une bonne solution. Multipliez les points d’eau dans la maison afin qu’il n’y est pas de conflit. Préférez une litière fermé à battant ou avec une entrée par le haut est un très bon moyen de prévenir la litière éparpillé au sol et une séance de fouille archéologique canine. Aménager des zones de jeux pour le chat et le chien à des endroits différents.

N’hésitez pas à prendre conseils au près de la personne qui va vous remettre l’animal (SPA, Centre d’élevage ou particulier) Ils offrent de très bon conseils et vous indiquerons comment accueillir au mieux ce nouveau locataire et comment procéder avec les animaux de la maison. Chaque animal est unique et à ses propres habitudes.Il est important de connaitre les petits rituels de chacun.

Une question d’habitude

Familiariser deux animaux d’espèces différentes n’est pas de tout repos. Assurez vous d’avoir du temps pour gérer au mieux les premiers jours important de cette cohabitation. Cependant nous ne devenons pas spécialiste en ayant suivi un tutoriel et lu quelques conseils, si vous voulez mettre toute les chances de votre coté, ou que le contexte l’impose, vous pouvez faire appel à un professionnel comportementaliste qui vous accompagnera et expliquera pas à pas les étapes importante à mettre en place.

Étape par étape

Pour une rencontre sereine, voici quelques conseils proposé par Danielle Gauthier De Varennes éducateur et comportementaliste, détaillé dans son blog FIDÈLE CANIN

Découverte de l’environnement en toute quiétude. Chien ou chat, il est important de laisser l’animal évoluer à son rythme dans ce nouvel environnement, connaissance des nouvelles odeurs, prise de repère, tout cela doit se passer sans intervention stressante pour l’animal. C’est pour cela qu’il vaut mieux mettre les animaux de la maison à l’écart le premier jour, en ballade le moment venu, ou dans une autre pièces une petite heure, le temps que le nouveau venu prennent ses marques.

Une fois le tour de la maison fait, garder les animaux séparer et laissez le nouvel arrivant se reposer au calme dans une pièce prévu à cet effet tout en surveillant. Ce n’est que le lendemain que la rencontre ce fera.

La première fois. Pour préparer au mieux cette rencontre, il est important que l’énergie de nos animaux soit stable. Dépensez chien et chat indépendamment et assurez vous que tout ce petit monde soit calme. Assurez vous que l’animal que vous allez présenter aux autres soit calme, stabilisez le à vos cotés, sur vos genoux s’il s’agit d’un chat, avec une laisse et des friandises s’il s’agit d’un chien. Il est très important de ne pas faire monter l’excitation chez le chien et risquer d’effrayer le chat, pour cela éviter de crier, parler doucement et soyez vous même d’un calme olympien. Le chien et le chat calme, autorisé l’approche du museau à fin qu’ils puissent se sentir et félicitez calmement l’échange avec une friandise.

De petite visite enrichissante
. Le but est d’habituer chien et chat a se voir. Les premiers jours gardez les animaux séparés et privilégiez de petites rencontres positives de plus en plus fréquente.

Une surveillance de chaque instant. Une fois que les animaux se seront habitué l’un à l’autre vous pouvez commencer à les laisser partager les même zones au sol sous votre surveillance. Félicitez les bon comportement pour les renforcer.

Ici le protocole complet de FIDÈLE CANIN

Selon ma propre expérience, voir mon berger allemand courir après tous les chat du quartier ne m’a jamais laissé le doute sur une cohabitation possible. Et pourtant, des événements m’ont amené à prendre soin d’une petite portée de chatons qui sont aujourd’hui de fidèles associés de sieste pour ma chienne Charlie. De quoi nous rappeler avec humilité que nous ne savons pas tout et avons beaucoup à apprendre de nos fidèles canidés.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :