N°2 . Chien et Covid-19

Image retouchée, photo original by Elias Castillo on Unsplash

Mise à jours

Il y a maintenant un mois, jours pour jours, je vous partageais un article intitulé N°1.Chien et Covid-19 relatant de certains faits animaliers de cette épidémie et répondais à l’inquiétude naissantes de l’implication de nos animaux de compagnies dans la propagation du virus. Grace à des rapports scientifiques et les bilans de l’OMS nous avions pu alors tirer des conclusions raisonnables:

  • Aucune preuve de transmission d’un animal de compagnie vers l’homme n’a été relevé.
  • Une contamination passive de l’animal est possible cependant elle n’est pas une condition suffisante pour permettre l’infection de l’animal.

Un mois plus tard, quels sont les avancés ? Y a t’il eu des changements ? Nos animaux de compagnie sont ils toujours épargné par ce virus ? Suite à l’infection par Covid-19 d’un chat symptomatique confirmé infecté par l’université de Liège en Belgique, une étude a été mené par l’institut de recherche vétérinaire Harbin en Chine.

L’étude c’est porté sur différentes espèces communes : Chats, chiens, canards, poules et cochons. Et révèle qu’après six jours d’incubation (des voies respiratoire) au virus. Une charge virale a été détecté sur deux chats de l’étude, localisé dans la région nasale et le larynx (gorge).
Les autres animaux n’ayant eu aucun relevé positif suite à l’incubation, l’expérience c’est poursuivi sur nos deux félins mis en contact avec d’autres congénères, trois sur quatre ont été infecté après quelques jours. Rappelons le, ces résultats ont été possible suite à une expérience et des paramètres extrêmes (Incubation du virus à forte dose) qui ne reproduisent pas les conditions réelles.

  • D’après les études nous savons aujourd’hui que le chats mais aussi le furet et les hamsters sont réceptif au Covid-19 (Dans le cadre d’étude.)
  • Aucune preuve de transmission d’un animal de compagnie vers l’homme n’a été relevé.
  • Une contamination passive de l’animal est possible cependant elle n’est pas une condition suffisante pour permettre l’infection de l’animal.

Le déconfinement progressif

Depuis le 17 Mars un changement majeur c’est opéré dans nos vies. L’appel au confinement national a bouleversé nos habitudes et celles de nos compagnons créant une nouvelle routine. Tout comme nous, nos animaux y ont perdu en liberté de mouvement, interaction canine et stimulation extérieur..Malgré cela, ils y ont gagné par la force des choses en interaction humaine et sécurité par notre présence et le retour à la normal risque d’être brutale si nous ne prenons pas d’initiative.

A l’heure ou la France parle d’un déconfinement, il est nécessaire de rappeler quelques mesures préventives dans le but d’accompagner nos compagnons canins vers ce changement !

L’hyper attachement lié au confinement

Par notre présence journalière nos chiens se sont habitués à nous voir tous les jours oubliant peu à peu les plages de temps en solitaire de nos longues journées de travail. Pour le chien, dans certain foyer le confinement a mis place à de nouvelle habitudes de jeux avec les enfants, d’interaction humaine fréquente. Afin de ne pas créer une transition trop brutale, qui pourrait laisser place à de l’anxiété et l’apparition de troubles du comportement, il est nécessaire de désamorcer les interactions systématiques pour que le chien retrouve une activité similaire d’avant confinement.

  • Limiter les grandes démonstrations d’affections.
  • Ne pas répondre systématiquement au sollicitation de notre chien.
  • Diminuer en douceur les interactions et retrouver un rythme normal.
  • L’aider à s’occuper seul en lui mettant à disposition des activités en autonomie (Garder cette habitude à l’avenir.)

Désensibiliser la vue d’un masque

Le chien utilise son flair et sa vue pour identifier son environnement et son entourage. La perception du chien lui confère la capacité de la reconnaissance faciale. Grace à elle il déchiffre nos émotions en observant nos visages et conclut de nos humeurs. Pour nos chiens, le port du masque peut brouiller la compréhensions de nos intentions. La Fondation Brigitte Bardot nous invite à faire attention et familiariser nos chiens à des visages masqués.

  • Désensibiliser le masque au près du chien (vue, flair..)
    Comme en médical training on va féliciter les interactions positives.
  • Commencer à porter un masque à la maison.
    On apprend au chien à s’habituer à la vue de différent masques.

La distanciation sociale en promenade

Pour l’heure , la distanciation sociale est hélas notre seul arme contre le Covid-19. Si cela est vital pour l’homme, il l’est moins pour nos chiens qui ne transmettent pas le virus. Cependant nos chiens restent des surfaces où le virus peu s’y déposer après un contact ou un jet de « goutelettes ». Nous avons constaté dans N°1.Chien et Covid-19 la présence du virus dans la truffe et la gueule chez certain chien au contact de leur maître infecté. Il est donc conseillé après chaque promenade d’utiliser les gestes barrières.

Les bonnes habitudes en promenade pendant cette période d’épidémie :

  • Je justifie par une attestation ma sortie.
  • En ballade, je respecte le périmètre de sécurité à proximité de mon domicile recommandé par la préfecture de ma ville.
  • Je promène mon chien seul, ou avec une personne avec qui je suis confiné et partage mon foyer.
  • Je respecte les distanciations sociales.
  • Je promène mon chien en laisse courte ou longue selon l’environnement.
  • J’évite de faire caresser mon chien et caresser un autre chien.

Il est inutile et toxique de nettoyer les pattes, pelage et tout autre partie du corps d’un animal avec des solutions hydroalcooliques. Si après un contact étranger avec votre chien vous êtes inquiet d’une contamination, vous pouvez occasionnellement avec une serviette humide « lavée » la zone « contaminée ». Les gestes barrières et la distanciation restent les seules mesures concrètent à ce jour.

Sources:
Art. Covid-19 et animaux de compagnie de l‘Ordre national des vétérinaires
Art. Adaptation au port du masque de la Fondation Brigite bardot
Art. Coranavirus: promener son chien de Virginie Saint-Clair (France bleu)
Etude. Institut de recherche vétérinaire Harbin

Vectors credits :Santé vecteur créé par stories , Illustration vecteur,
Parc vecteur,Affaires vecteur créé par stories – fr.freepik.com

Un commentaire sur “N°2 . Chien et Covid-19

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :