La saison des épillets

Photo by nataba

Avec l’arrivée des beaux jours, les épillets arrivent ! Du début du printemps jusqu’en été, ces petits épis secs porteurs de graine se dispersent au sol et voyagent en s’accrochant au pelage de nos animaux. Malheureusement chez nos chiens et nos chats, l’épillets se révèlent être dangereux ! S’il est la cause de nombreuses urgences vétérinaires en été nous pouvons anticiper le problème avec quelques gestes préventifs et controles réguliers !

Un épi commun et dangereux

L’épillet ou comme on l’appelle dans le sud l’éspigaou est un brin d’épi sec, provenant des plantes de la famille des graminées commune des champs de nos campagnes tel que le blé ou encore l’avoine. Présent majoritairement dans le sud, on en retrouve hélas dans toute la France lorsque le printemps arrive et débute l’apparition des premières herbes sèches.

Il est constitué de plusieurs brins séparés qui se rejoignent en pointe, cette formation lui permet de s’accrocher aisément à la fourrure de nos animaux et par un mouvement du à la dilatation des brins, l’épillet va progresser et se loger de plus en plus loin dans le pelage sans jamais se décrocher. Sa forme en fuseau va contribuer à la migration de l’épillet et l’empêcher de reculer. Une fois dans la fourrure s’il n’est pas retiré il peut aller jusqu’à se loger sous la peau, et devenir la cause d’important abcès, dangereux pour nos chiens.

Sur notre chien

Sur nos chiens, on le retrouve fréquemment entre les doigts des pattes, dans les oreilles, les yeux , et les narines. Malgré cela il est aussi susceptible de se localiser ailleurs sur le corps du chien, comme les gencives, le sexe et l’anus.

La tête

Dans l’oreille, il s’accroche au bout des poils du cornet, puis s’immisce dans le pavillon et finit dans le conduit auditif. L’épillet n’est pas à prendre à la légère, dans cette région il est la cause d’otite, d’infections dangereuses et peut perforer le tympan de l’animal.
On fait d’autant plus attention avec nos chiens aux oreilles tombantes.

En reniflant nos chiens peuvent malencontreusement inspiré un épillet coincé dans les narines,et va très rapidement créer des complications respiratoires, écoulements et saignements. Gêné, notre chien va renifler et éternuer puissamment jusqu’à ce que l’épillet passe dans la gorge pour l’avalé.Malheureusement en faisant cela, il peut aussi rejoindre les voies respiratoire et se loger dans les poumons. Dans ce cas précis il est recommandé de consulter rapidement un vétérinaire.

L’épillet peut se coincer dans l’œil, au niveau du canal lacrymal et migrer sous la troisième paupière. Sans intervention le frottement peut provoquer un ulcère et la perte de l’œil.

Il peut arriver qu’en voulant manger de l’herbe qu’un épillet se plante dans les gencives entre deux crocs, la gêne occasionné pousse nos compagnons à mordre dans le vide et se gratter le museau. Il provoque des saignements et l’apparition d’abcès.

Le corps

Comme nous avons pu le voir, s’il n’est pas enlevé, l’épillet une fois accroché aux poils peut rapidement s’introduire sous la peau et former des abcès. De la même manière, on peut l’observer dans l’anus et les voies génitales chez les femelles à l’entrée de la vulve et chez le mâles dans le fourreau. On le remarque suite à l’inconfort visible du chien et dans certain cas un écoulement purulent.

Les initiatives qui sauvent

Nous l’aurons compris, l’épillet n’est pas à prendre à la légère, à l’instant où il est logé il ne nous reste plus qu’à prendre rapidement contact avec notre vétérinaire avant le passage obligatoire dans les cas les plus grave de l’intervention chirurgical. Pour lutter contre ce fléau saisonnier nous avons pourtant un atout majeur à la porté de tous. Il est de notre responsabilité en tant que maître, dans un acte préventif , d’observer et de contrôler après chaque promenade la présence d’herbes sèches, épillets sur notre chien. Afin de prévenir des dangers de l’épillet, voici quelques conseils avisés de nos amis vétérinaires:

A la maison :

  • On procède à une coupe d’été chez un toiletteur pour les poil longs et une coupe légère au niveau des poils des oreilles et entre les coussinets.
  • On brosse notre chien jusqu’à faire disparaître les bourres de poils.
  • Dans le jardin, on élimine les épillets d’un coup de bêche ou de tondeuse, attention à tout ramasser.

En promenade :

  • On retire les épillets visibles.
  • On évite les zones de promenade susceptible d’être surexposées.
  • Après chaque sortie, on inspecte à l’œil et au touché le pelage de nos chiens en insistant sur les pattes.

En toute occasion :

  • On observe le comportement du chien.
  • On profite des moments caresses pour inspecter.

La vitesse de progression d’un épillet peut très vite mettre un chien en danger, c’est pourquoi ils font parti des urgence vétérinaire à ne pas négliger. En cas de doute, appelez rapidement votre vétérinaire. Restons vigilant !

Source

Art. Attention aux épillets par Dogteur
Art. Les épillets par CliniqueVétérinaireladeveze
Art. Les épillets un vrai danger par SantéVet
Art. Symptôme et traitement par Catedog

Vectors credits by  Good Studio and Stories





2 commentaires sur “La saison des épillets

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :